Evangelical Missions, the Circulation of Knowledge and Intellectual History

Like Comment
Read the Paper

Published by Casa de Velázquez in 2011, Missions d’évangélisation et circulation des savoirs: XVIe-XVIIIe siècle, edited by Charlotte de Castelnau-L’Estoile, Marie-Lucie Copete, Aliocha Maldavsky et Ines G. Županov, was a winning title of the competition organized by the Centre d’anthropologie religieuse européenne – EHESS. Through a partnership between Knowledge Unlatched, OpenEdition and the French consortium Couperin, this volume is available in Open Access at the Open Research Library, as part of the OpenEdition Books Select project and of the OpenEdition Books Select 2018: HSS Backlist Books collection.

A Blog Post by Pablo Markin.


De Castelnau-l'Estoile, Charlotte, Marie-Lucie Copete, Aliocha Maldavsky and Ines G. Županov, eds. Missions D'évangélisation Et Circulation Des Savoirs. Casa De Velázquez, 2011. Accessed October 22, 2020. https://openresearchlibrary.org.

De Castelnau-l’Estoile, Charlotte, Marie-Lucie Copete, Aliocha Maldavsky and Ines G. Županov, eds. Missions d’évangélisation et circulation des savoirs: XVIe-XVIIIe siècle. Casa De Velázquez, 2011. Accessed October 22, 2020. https://openresearchlibrary.org.

Description

The volume edited by Charlotte de Castelnau-l’Estoile and her colleagues is comprised of numerous contributions, in French, English and Spanish, which the part on places of missionary memory and knowledge as multi-polar constructs opens. It deals with Rome as the center of the accumulation of Christian missionary knowledge in the 17th-19th centuries, the extra-European history of Jesuit Italian missionaries, among other topics. The second part of this book covers the texts, readings and practices of Christian missionaries in Portugal, Spain, India, Peru and Ethiopia from the 16th century until the early 1800s. The third part contrasts the indigenous knowledge with the European missionary one, while tracing their interactions and reciprocal appropriations in this period, such as through language acquisition in China, missionary and First Nations thought in Latin America and representations of African knowledge. The fourth, concluding part of this collected volume concentrates on the circulation and uses of Christian missionary knowledge, such as in the form of the concept of civilization in South America and China, Brazilian-Portuguese cultural relations and early modern thought. The description of this book begins with a question:

Quels furent les savoirs utilisés, diffusés et produits par les missionnaires catholiques, à partir du milieu du XVIe siècle, aussi bien en Europe, qu’en Amérique, en Asie et en Afrique? Dans quelle mesure l’entreprise d’évangélisation des âmes, jugées par les missionnaires comme païennes, hérétiques ou simplement indifférentes, a-t-elle participé à l’aventure moderne de la circulation des savoirs? Ces questions intéressent aussi bien l’histoire sociale et culturelle des missions que l’histoire des empires et des sociétés coloniales ou l’histoire intellectuelle. Elles conduisent à réfléchir sur la manière dont l’Europe, à l’époque moderne, est entrée en relation avec d’autres espaces. À la croisée des croyances et des connaissances, les missions d’évangélisation ont suscité de profonds changements dans l’architecture des savoirs et ont paradoxalement participé à la sécularisation de la conception du monde.

Outtake

In their introduction to this edited work, Charlotte de Castelnau-l’Estoile et al. interconnect the histories of Christian missions, knowledge productions and European empires, as follows:

“Ce volume réunit des études dans le cadre de la nouvelle histoire sociale et culturelle des missions qui se situent à la croisée de trois larges courants historiographiques : l’histoire de l’expansion du catholicisme, l’histoire intellectuelle et l’histoire des empires et des sociétés coloniales.

L’histoire des missions a une longue tradition, aussi longue que les missions elles-mêmes. Le terme de missions a de nombreuses acceptions différentes. L’historiographie des missions modernes ne cesse de mélanger les différents sens : la mission comme lieu (mission du Maduré, mission du Poitou) ; la mission comme circulation (pèlerinage, mission volante, expéditions) ; la mission comme pratique du missionnaire (enseignement de la doctrine, administration des sacrements) ; la mission comme cible ou comme public, c’est-à-dire comme rapport aux autres (les infidèles, les païens, les tièdes, les incultes, les protestants). Dans ce volume tous ces différents sens sont sollicités, mais la mission est entendue avant tout comme une forme d’expérience religieuse particulière qui implique un mouvement et une circulation, une façon de vivre sa foi dans le monde, de faire son saluten cherchant à faire celui des autres. Qu’il soit à la cour de Beijing, dans les regions rurales de l’Italie, chez les Indiens tupinamba du Maragnan aux frontières du monde colonial ou au cœur du pays tamoul, chez les anglicans ou encore au collège de Mexico, un missionnaire est celui qui a été envoyé par ses supérieurs dans un lieu particulier pour faire connaître à un public ciblé ce qu’il considère comme la vérité religieuse et universelle” (de Castelnau-l’Estoile et al., 2011, p. 2).

Edited by Pablo Markin


Reference

De Castelnau-l’Estoile, Charlotte, Marie-Lucie Copete, Aliocha Maldavsky and Ines G. Županov, eds. Missions d’évangélisation et circulation des savoirs: XVIe-XVIIIe siècle. Casa De Velázquez, 2011. Accessed from https://openresearchlibrary.org.


Featured Image Credits

The reconstructed pulpit of the Trindad church, Paraguay, April 8, 2006 | © Courtesy of Nicole Courneya/Flickr.

Pablo Markin

Community Manager, Open Research Community

No comments yet.